Dlareg Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, mai 20 2011

"Copier n'est pas voler" un documentaire de COAGUL

La production de biens culturels était basée sur le principe de rareté. A l’heure du numérique, avec la facilité de duplication, se dessine une autre façon d’appréhender la culture. Il est dommage de considérer le numérique comme un désastre culturel. La créativité n’a jamais été aussi riche et aussi facilement diffusable que maintenant.
Arc-boutées sur un modèle inadapté, les industries du divertissement tentent de stigmatiser les usages nouveaux. Autrefois réservés aux revendeurs indélicats, les mots “voleur”, “pirate”, “contrefacteur”, … servent maintenant à désigner leur propre public. Le financement de la culture s’appuie majoritairement sur le droit d’auteur et sur l’incongrue “propriété intellectuelle”. Il serait plus intéressant de chercher de nouveaux modèles de financement.
Ce documentaire, réalisé par l’association COAGUL, présente deux expériences de création libre, financées par les Internautes : l’expérience de Nina Paley, dessinatrice et animatrice, et celle de la fondation Blender. Il s’applique à démontrer, à travers le témoignage de Lawrence Lessig (professeur de droit), que les faits de partager, diffuser et modifier auront toujours plus de bénéfices que ceux de voter des lois, prononcer des peines de prison ou couper l’accès à Internet.

mercredi, avril 13 2011

Ciné Débat "Copier n'est pas voler" le jeudi 12 mai 2011 à l'Eldorado

Première projection du documentaire "Copier n'est pas voler" au cinéma d'art et d'essai l'Eldorado à Dijon.
Ce film réalisé par des membres de l'association COAGUL sous licence CC by-sa, ouvrira sur un débat.

La stigmatisation des internautes par les lobbies va t'elle vraiment amener plus de financements aux créateurs ?
Piratage ou simple copie ? Qu'est ce que le droit d'auteur ? La "propriété intellectuelle" existe t'elle vraiment ?

Venez en débattre !!!
Jeudi 12 mai 2011 à l'Eldorado
20h30 - 5 €

http://cinema-eldorado.fr/

L'annonce sur le site de l'Eldo : http://cinema-eldorado.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=435&Itemid=87

Plus de détails sur le site du LUG de Dijon : http://coagul.org/drupal/%C3%A9v%C3%A8nement/cin%C3%A9-d%C3%A9bat-copier-nest-pas-voler

jeudi, septembre 30 2010

Sintel : un film opensource

sintel.png

Le projet Durian a pour but de produire le 3ème film opensource de la Fondation Blender.
Il est en ligne et si Hadopi vous traite de pirate suite à son téléchargement ... ne vous laissez pas faire.

http://www.sintel.org/

mardi, juillet 20 2010

Internet libre ou Minitel 2.0 ?

Internet vient du libre, comme le libre vient d’Internet. Cependant l’évolution récente du réseau, essentiellement financière et commerciale, le fait dériver vers d’autres modèles sociaux et économiques. Une conférence de Benjamin Bayart aux RMLL 2007 (Amiens, juillet 2007).

lundi, juillet 19 2010

Les logiciels libres au sein de l'administration québecoise

vendredi, juillet 16 2010

Une Web TV parlant des logiciels libres

TV Framasoft :
http://framasoft.blip.tv

jeudi, juillet 15 2010

Libre à vous

Blip.tv : une plate-forme d'hébergement de vidéo plutôt sympathique

Une plate-forme d'hébergement et de diffusion de vidéos :
http://blip.tv

Encore une ? ben oui mais celle-ci est très différente de Youtube et de Dailymotion. Déjà elle n'appartient pas à Google :-) et puis ...

  • Blip.tv reconnait et sait convertir le format libre Ogg Theora, on peut donc uploader directement dans ce format.
  • Au delà du streaming en flash, blip.tv propose explicitement le téléchargement, non seulement au format flash (.flv) mais aussi au format d’origine, donc pour ce qui nous concerne le Ogg. Ceci permet aux visiteurs qui ne possèdent pas le plugin flash de ne pas être pénalisés.
  • Blip.tv fait mention explicite de la licence des vidéos (lorsque l’on met en ligne une vidéo, il est en effet proposé un champ spécifique où figure par exemple toute la panoplie des Creative Commons).

Sur le site on peut également y lire :

Nous croyons que le fruit de votre dur travail doit vous appartenir. Quand vous mettez en ligne sur blip.tv vous nous donnez le droit de distribuer votre vidéo tant que vous ne choisissez pas de la supprimer de notre système. Vous n’avez à nous céder aucun droit d’exclusivité, et nous ne vendrons pas votre œuvre, ni ne ferons de la publicité pour celle-ci sans votre autorisation expresse.

[ ... ]

Nous sommes des adeptes convaincus des licences copyleft, telle que Creative Commons les propose. Nous incitons tout le monde à examiner les licences Creative Commons et à les adopter. Chaque vidéo publiée sous licence copyleft enrichit la création collective de façon significative.

Nous vivons à une époque que les historiens qualifieront de démocratisation de l’expression. Tandis qu’autrefois la production et la diffusion des médias étaient concentrées en quelques mains, maintenant elles sont partout : chacun peut proposer un spectacle, une ressource éducative, une expertise. Les contraintes traditionnelles imposées par les coûts de production élevés et la distribution restreinte n’existent plus : maintenant n’importe qui disposant d’une caméra et d’un ordinateur peut produire du contenu vidéo, la seule contrainte est celle qu’imposent les limites de la créativité humaine. Les utilisateurs de blip.tv ont démontré que de telles limites n’existaient pas.

Nous pensons que la libération des moyens de production est une des des choses les plus importantes qui soit arrivée dans l’histoire récente. Elle permet à tout le monde de créer la prochaine comédie géniale, de partager la réalité de la vie quotidienne par-delà les différences culturelles, d’échanger des points de vue politiques et des ressources éducatives. C’est une très bonne chose, et nous nous consacrons à élargir encore cette démocratisation d’une façon qui respecte toujours les droits à la propriété intellectuelle, sur une plateforme où chacun puisse se sentir à l’aise.

Nous sommes pour une nouvelle économie de l’abondance. Il n’est plus dans l’intérêt de quiconque de mettre des chaînes aux médias, de les attacher à un site Web particulier, ou d’être pieds et poings liés à des métadonnées. Nous ne construisons pas un jardin entouré de murailles, nous travaillons activement à faire tomber les murailles pour permettre la libération et le partage ouvert des médias et des contenus des médias sur le Web.

Extrait de Framablog

http://www.framablog.org/index.php/post/2009/02/22/videos-logiciels-libres-framatube

jeudi, juillet 1 2010

Financer un long-métrage par les internautes ?

Financer un long-métrage par les internautes ? C'est le pari de deux producteurs australiens en vendant un dollar chaque image du film. Malgré le risque, près de 6 000 dollars ont déjà été récoltés sur les 135 000 à atteindre pour boucler le budget de "The Tunnel". À l'arrivée, le film sera diffusé librement sur les réseaux peer-to-peer.

http://www.numerama.com/magazine/16126-deux-producteurs-veulent-financer-et-diffuser-leur-film-grace-au-peer-to-peer.html

vendredi, juin 25 2010

Une WebTV avec des contenus libres ?

Une WebTV avec des contenus libres ?
Si si j'en rêvais, ils l'ont fait :
http://modulix.org/

- page 1 de 2