Dlareg Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Mandriva

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, juin 2 2011

Migration de Mandriva à Mageia

Comme vous le savez certainement la première version stable de Mageia est sortie !!

J'ai procédé à la migration de mon portable de Mandriva à Mageia.
Ça s'est déroulé sans gros problème.
Il faut prévoir du temps, pour ma part le remplacement de près de 3000 paquets a pris 4-5 heures sur une machine relativement récente avec 3 Go de Ram. J'ai plusieurs environnements graphiques : KDE, Gnome, XFCE, ... et beaucoup de logiciels installés suite à des tests.

Pour effectuer cette migration j'ai pris soin d'imprimer la page suivante :
http://mageia.org/wiki/doku.php?id=qa_upgrade#via_a_mageia_mirror

Voici la procédure :

/!\ Attention il faut respecter quelques principes de base pour ne pas avoir de misère :

  • partir d'une Mandriva Linux 2010.1 ou 2010.2 à jour
  • la migration doit être effectuée à partir d'un tty et non à partir de X
  • branchez le portable sur le secteur pour ne pas interrompre le processus de migration par manque de batterie.

Choisissez à l'adresse http://mirrors.mageia.org/ un miroir proche de chez vous et notez l'adresse précise, par exemple :
ftp://ftp.linuxcabal.org/pub/mirrors/Mageia/

Ouvrez un terminal avec la combinaison de touche CTRL + ALT + F1 et loguer vous en root.
Ensuite vous devez arrêter la couche X :

# service dm stop

Supprimez la liste des dépôts Mandriva :

# urpmi.removemedia -a

Ajoutez les dépôts Mageia :

# urpmi.addmedia --distrib $PROTOCOL://path/to/Mageia/$ARCH

Par exemple si vous avez choisi le miroir ftp://ftp.linuxcabal.org/pub/mirrors/Mageia/

# urpmi.addmedia --distrib ftp://ftp.linuxcabal.org/pub/mirrors/Mageia/distrib/1/i586

Enfin procédez au remplacement de chacun des paquets :

# urpmi --debug --bug /root/log --replacefiles --auto-update --auto

Pour ma part le remplacement c'est interrompu à plusieurs reprises.
Le paquet fontforge ne voulait pas s'installer, je l'ai donc supprimé :

# urpme fontforge

Et j'ai relancé le remplacement des paquets en changeant le répertoire de log :

# urpmi --debug --bug /root/log2 --replacefiles --auto-update --auto

Le remplacement a denouveau bloqué avec les paquets texlive et texlive-texmf, j'ai donc voulu les supprimer aussi mais le système ne connaissait pas ces paquets. Du coup je les ai blacklisté, le temps de l'installation, dans le fichier /etc/urpmi/skip.list, il manquait une dépendance au paquet vim, j'ai donc installé l'éditeur nano :

### installation de nano
# urpmi nano

### édition du fichier
# nano /etc/urpmi/skip.list

### contenu à ajouter au fichier
/^texlive/
/^texlive-texmf/

Et j'ai relancé le remplacement des paquets en changeant le répertoire de log :

# urpmi --debug --bug /root/log3 --replacefiles --auto-update --auto

Au final tous les paquets ont été remplacé et la mise à jour s'est terminée correctement.

Avant le redémarrage on peut vérifier quelques petites choses :
Le numéro de version :

# cat /etc/mageia-release

L'id du produit :

# cat /etc/product.id

Vous pouvez redémarrer.

Le reste des commandes décrites dans le tutos d'origine concerne plus les personnes qui voudrait contribuer en rapportant des dysfonctionnements.

Je n'ai, pour le moment, pas osé supprimer les paquets orphelins car je voudrais vérifier que j'ai tous les outils dont j'ai besoin sont installés.
Pour les supprimer :

# urpme -auto-orphans

Bonne utilisation de votre Mageia \o/

Mise à jour
L'article n'existait pas lors de ma migration, la méthode décrite est plus simple :
http://mageia.org/fr/1/migrate/

vendredi, avril 1 2011

Création de l'association Mageia Dijon

Mageia est une nouvelle distribution GNU/Linux.
Elle est basée sur un fork de la célèbre distribution Mandriva GNU/Linux.
Après plusieurs réunions d'utilisateurs de Mageia à Dijon, nous prenons l'initiative de monter une association.
Nous sommes en train d'en rédiger les statuts, c'est l'affaire de quelques jours.

Si vous voulez rejoindre l'aventure, n'hésitez pas. Nous avons besoin de tout le monde.

Un peu comme l'association COAGUL, nous ferons des ateliers.
Mais attention !!! Nous on fera des choses simples, Mageia est avant tout une distribution GNU / Linux facile d'accès.
Nous ne voudrions pas perdre les utilisateurs avec d'autres produits qui rendrait l'accès aux logiciels libres trop compliqué.
Nous ne ferons que du Mageia avec tous les logiciels Mageia : LibreOffice, Firefox, Thunderbird, Ubuntu, Linux ...

Rejoignez-nous !!!

http://www.mageia-dijon.org

lundi, mars 7 2011

Faire les mises à jour de Mageia version Alpha

Pour ma part j'ai choisi de tester la version Alpha de Mageia dans une VirtualBox.

Après téléchargement de l'image de la version alpha,
l'installation se déroule bien, même si je n'ai pas pu configurer le réseau par l'interface.
Premier démarrage la machine virtuelle s'arrête inopinément avec l'état "Avorté.
Après un démarrage en mode failsafe et un passage en init 3, j'arrive à avoir un tty pour configurer le réseau.

Pour effectuer la mise à jour de la version il faut suivre les étapes suivantes (trouvées à l'adresse : http://mageia.org/wiki/doku.php?id=qa_upgrade )

Choisir un miroir de la distribution à cette adresse : http://mirrors.mageia.org/ et se souvenir de l'adresse.
Pour ma part j'ai choisi un miroir allemand en FTP à 2Go : ftp://ftp.mandrivauser.de/mirrors/Mageia/distrib/cauldron

Dans un terminal logué en root il faut stopper le gestionnaire de connexion :

# service dm stop

Conserver une trace de votre matériel (remplacer $USER par votre utilisateur courant) :

# lspcidrake -v > /home/$USER/lspcidrake.before

Supprimer les dépôts actifs :

# urpmi.removedia -a

Ajouter les nouveaux dépôts :

# urpmi.addmedia -–distrib ftp://ftp.mandrivauser.de/mirrors/Mageia/distrib/cauldron/i586

Conserver une trace lors de la mise à jour :

# urpmi -–debug -–bug /root/log -–replacefiles -–auto-update -–auto

Après mise à jour l'interface graphique fonctionne \o/

jeudi, novembre 18 2010

Prise en charge du codec MP4a dans VLC sous Mandriva 2010.1

Certaines chaînes de la Freebox demande un codec MP4a.
Sous Mandriva 2010.1 il faut installer la version PLF de VLC pour avoir la prise en charge de ce codec.
Pour ajouter les dépôts PLF se rendre sur le site Easy Urpmi et suivre la procédure :
http://easyurpmi.zarb.org/?language=fr

dimanche, novembre 14 2010

Le Wifi avec un chipset bc43xx sur un ordinateur portable HP Compaq 6715b sous Mandriva 2010.1

Obtenir le réseau en Wifi avec un chipset bc43xx sur un ordinateur portable HP Compaq 6715b sous Mandriva 2010.1 c'est pas tout cuit mais c'est pas très compliqué.
Le chipset est celui qui d'origine vendu avec l'ordinateur portable mentionné.
J'ai suivi le tutos du Wiki de Mandriva :
http://wiki.mandriva.com/fr/Wifi_broadcom#Installation_2010_et_20010_.22Spring.22

Installer le paquet b43-fwcutter :

# urpmi b43-fwcutter

Télécharger la dernière version du microgiciel (firmware) :

$ wget http://downloads.openwrt.org/sources/broadcom-wl-4.178.10.4.tar.bz2

Décompresser le firmware :

$ tar xvfj broadcom-wl-4.178.10.4.tar.bz2

Se positionner dans le sous répertoire broadcom-wl-4.178.10.4/linux/ :

$ cd broadcom-wl-4.178.10.4/linux/

Installer le firmware :

# b43-fwcutter -w /lib/firmware wl_apsta.o

Ensuite :

  • Redémarrer le système.
  • Cliquer sur le bouton "Réseau" de la barre d'icones. Si Mandriva vous demande de prendre en charge le support du WPA en téléchargeant le paquet "wpa_supplicant", acceptez.
  • Configurer le réseau avec le MCC (Centre de Contrôle Mandriva).

lundi, septembre 20 2010

Mageia une nouvelle distribution GNU/Linux faite à partir de Mandriva.

Plusieurs anciens développeurs de Mandriva GNU/Linux victimes d'un licenciement économique de la part de la filiale Edge-IT, et accompagnés de plusieurs contributeurs connus de Cooker (la version de développement de Mandriva GNU/Linux), ont décidé de créer un fork (une nouvelle branche de développement) nommé... Mageia !

C'est une belle démonstration du pouvoir et de la force du logiciel libre.
Pouvoir récupérer son travail et le poursuivre malgré les embûches d'un mauvais modèle économique.
Cela parait une bonne nouvelle aux premiers abords mais gardons à l'esprit que cela divise les forces de travail sur plusieurs projets au lieu de les concentrer sur des projets déjà existants et qui ont du mal à être pérenne.

http://mageia.org/fr/
http://linuxfr.org/2010/09/18/27393.html

N'hésitez pas à réagir et à donner vos impressions.
Pour ma part je n'ai pas encore pris de décision, la sagesse appelant la patience.

samedi, septembre 18 2010

Installer son propre dépôt Git sous Mandriva 2010.1

Pré-requis

Avoir un serveur SSH fonctionnel.
Avoir git d'installer sur la machine chez moi ça donne ça :

$ rpm -qa | grep git
git-prompt-1.7.1-1mdv2010.1
git-cvs-1.7.1-1mdv2010.1
git-email-1.7.1-1mdv2010.1
git-arch-1.7.1-1mdv2010.1
gitk-1.7.1-1mdv2010.1
git-core-oldies-1.7.1-1mdv2010.1
git-1.7.1-1mdv2010.1
git-svn-1.7.1-1mdv2010.1
git-core-1.7.1-1mdv2010.1

Téléchargement

$ cd ~
$ mkdir dev
$ cd dev
$ git clone git://eagain.net/gitosis.git

Installation

Pour procéder à l'installation il vous faut le paquetage python-setuptools

# urpmi python-setuptools

Chez moi ça donne ça

$ rpm -qa | grep python | grep setuptools
python-setuptools-0.6c11-1mdv2010.1

Il y a un bug qui ne permet pas d'aller au bout de l'installation de gitosis, pour y remédier :

# export PYTHONDONTWRITEBYTECODE=

http://lists.mandriva.com/bugs/2010-05/msg02799.php
http://bitbucket.org/tarek/distribute/issue/168/easy_install-fails-with-byte-compiling

Installons pour de bon :

$ cd ~/dev/gitosis
# python setup.py install

Configuration de gitosis

Création d'un utilisateur git :

# groupadd git
# useradd -g git -d /home/git -s /bin/bash -m git

Avez-vous une clé public SSH ?

si non sous votre utilisateur :

$ ssh-keygen -t rsa

Le résultat se trouve dans /home/votre_utilisateur/.ssh/
Vous avez un fichier id_rsa.pub alors vous avez maintenant une clé public SSH.

si oui :

$ cp /home/votre_utilisateur/.ssh/id_rsa.pub /tmp/cle.pub

Hop en root :

# sudo -H -u git gitosis-init < /tmp/cle.pub

Vous devez obtenir le résultat suivant en cas de réussite :

Initialized empty Git repository in /home/git/repositories/gitosis-admin.git/
Reinitialized existing Git repository in /home/git/repositories/gitosis-admin.git/

A ce stade vous devez avoir un tas de fichier dans /home/git/repositories/gitosis-admin.git/

# ll /home/git/repositories/gitosis-admin.git/

On peut supprimer sur le serveur le répertoire d'installation contenant le clone du dépôt de gitosis :

# rm -rf /home/votre_utilisateur/dev/gitosis

On va suivre le conseil de toki pona et on va changer les droits sur le fichier /home/git/repositories/gitosis-admin.git/hooks/post-update

# chmod 755 /home/git/repositories/gitosis-admin.git/hooks/post-update

L'installation est terminée.

Se connecter, cloner et configurer le serveur pour d'autres utilisateurs

Sur la machine cliente vous pouvez maintenant cloner le dépôt qui est sur votre serveur :

$ git clone git@[adresse du serveur]:gitosis-admin.git

Tapez votre pass phrase, le dépôt est cloné.

$ cd gitosis-admin.git

Il y un fichier gitosis.conf et un répertoire keydir dans votre dépôt.
Le fichier contient vos dépôts et les utilisateurs autorisés à se connecter.
Le répertoire contient les clés publics de vos utilisateurs autorisés.

Pour ajouter un utilisateur et un dépôt je vous invite à lire la démarche sur l'article de toki pona :
http://www.siteduzero.com/tutoriel-3-187504-heberger-des-depots-git-avec-gitosis.html#ss_part_4

Vous éditez à votre convenance et poussez les modifications sur le serveur :

$ git commit -a -m "Ajout de l'utilisateur [toto]"
$ git push

Liens utiles

http://www.siteduzero.com/tutoriel-3-187504-heberger-des-depots-git-avec-gitosis.html

jeudi, juillet 1 2010

Clé 3G Huawei E1752 sous Mandriva 2010.0

La clé 3G Huawei E1752 vendu par Orange n'est pas prise en charge simplement sous Mandriva 2010.0.

Une manipulation permet la prise en charge de la clé 3G Huawei E1752.

Pour commencer, ne faites pas comme moi, insérer la carte SIM avant toute chose.

Se connecter à Internet par un câble réseau ou en wifi.

Rendez-vous dans le panneau de configuration de Mandriva (MCC) -> section "Réseau et Internet" -> cliquer sur "Configurer une nouvelle connexion Internet" -> cliquer sur "GPRS/Edge/3G"
J'ai la flemme de vous faire des captures d'écran :
http://muhdzamri.blogspot.com/2008/12/how-to-connect-to-internet-using-celcom.html

Cela devrait installer les paquetages nécessaires, dans le doute vous pouvez vérifier si le paquet usb_modeswitch est installé :

# rpm -qa | grep usb_modeswitch

La commande doit renvoyer :

usb_modeswitch-1.1.0-2mdv2010.0

Si ça n'est pas la cas, installer le paquet à la main :

# urpmi usb_modeswitch

Ensuite il faut éditer le fichier /etc/usb-modeswitch.conf et vérifier qu'il ne contient pas de référence à la clé Huawei E17 52, en principe si c'était le cas, votre clé devrait fonctionner.
Ajouter en fin de fichier les lignes suivantes :

########################################################
# Huawei E1752
#
# Contributor: 

DefaultVendor=  0x12d1
DefaultProduct= 0x1446

TargetVendor=   0x12d1
TargetProdct=   0x1001

MessageEndpoint=        0x01

MessageContent= "55534243000000000000000000000011060000000000000000000000000000"

Enregistrer le fichier.
Si vous vous rendez de nouveau dans le panneau de configuration de Mandriva la clé n'est toujours pas prise en charge.
Il faut alors lancer à la main la commande usb_modeswitch :

# usb_modeswitch

Il faudra lancer la commande à chaque nouveau branchement de la clé Huawei E1752.

Si vous retournez dans le panneau de configuration cette fois la clé est prise en charge et vous pouvez choisir : - l'interface réseau à configurer : ppp0 Huawei
- le code PIN donné par le vendeur
- le réseau : celui proposé
- le fournisseur d'accès : Orange Internet Everywhere 3G
(si vous avez une offre gratuite pendant un mois, choisir l'offre du dessus, j'ai oublié le nom) - paramètres d'accès : nom du point d'accès : choisir celui proposé

J'ai la flemme de vous faire des captures d'écran :
http://muhdzamri.blogspot.com/2008/12/how-to-connect-to-internet-using-celcom.html

Faire un raccourci sur le bureau Gnome

Installer gksu :

# urpmi gksu

Clique droit sur le bureau, choisir "Créer un nouveau lanceur".
Type : application
Nom : Lanceur 3G
Commande : gksu /usr/sbin/usb_modeswitch

Choisir une belle icône :

/usr/share/icons/gnome

Le double clique sur cette icône de bureau vous demandera le mot de passe root pour exécuter la commande.

Liens

Les liens qui m'ont permis de mettre en œuvre la solution :
http://blog.simple2web.ie/o2-broadband-e1752-modem-working-on-ubuntu/
http://www.boards.ie/vbulletin/showpost.php?p=62264987&postcount=13

Une explication sur les mots de passe pour votre forfait :
http://entraide.orange.fr/assistance/messages/index/17479/cle-3g-connection-internet-everywhere.html
Visiblement, il n'y a un compte avec mot de passe que si vous souscrivez à une recharge.
Il doit être possible de récupérer le couple compte/mot de passe en connectant la clé une première fois sous Windoo.

mercredi, juin 30 2010

Mandriva Linux 2010 Spring sortira dans le courant de la semaine.

Elle apporte plus de 230 nouveautées, améliorations et nouvelles fonctionnalités, tant au niveau de l'utilisateur standard que dans le fonctionnement du système et dans les outils utiles aux développeurs.

[ ... ]

une mise à niveau vers Mandriva Linux 2010 Spring n'est jamais obligatoire, dans la mesure où chaque version de Mandriva Linux est supportée totalement pendant 12 mois avec mises à jour complètes des logiciels (et 6 mois supplémentaires avec uniquement des mises à jour de sécurité). Si vous ne souhaitez pas mettre à jour votre système, vous pouvez conserver la version 2010.0 et continuer à recevoir des mises à jours régulièrement.

http://mandrivafr.org/node/824

jeudi, juin 10 2010

Gestion des paquetages Mandriva vs Debian

La gestion des paquetages entre Mandriva et Debian est très différente.
Pour s'y retrouver voici un très bon mémo avec les options de urpmi et de apt :
http://artisan.karma-lab.net/node/1753

- page 1 de 2