Dlareg Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Creative commons

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, avril 30 2013

L'abscisse, le zéroième fablab de Bourgogne

Un fablab est ouvert en Bourgogne depuis septembre 2012 à Dijon. Les ateliers du fablab dijonnais L'abscisse sont disponibles à tout le monde (hommes, femmes, enfants) durant les ouvertures au public et vise à rassembler, sur l'agglomération dijonnaise, des personnes ayant des compétences techniques de tous niveaux avec la volonté de les partager, de les perfectionner ou d'en acquérir de nouvelles. Il vise également à mutualiser les moyens nécessaires à ces objectifs : les locaux, la récupération de matières premières (déchets high-tech) et l'outillage (fers à souder, pinces, imprimante, perceuse à colonne, etc).

L'acquisition et le partage de savoirs se réalisent de manière collégiale, sous forme d'ateliers d'initiation programmés ou improvisés selon la demande des utilisateurs. Seuls les adhérents de la structure associative COAGUL ont un accès permanent aux machines et aux locaux. L'adhésion annuelle couvre l'assurance des utilisateurs et est fixée à 10 €. Les ateliers électronique, cuisine, robotique, décoration et informatique sont déjà en place et d'autres activités sont encore en gestation (couture, sérigraphie papier et tissu).

Les valeurs partagées par les usagers du laboratoire :

  • le partage et la réappropriation des connaissances ;
  • la solidarité, la mutualisation, l'échange et l'entraide ;
  • le recyclage et le tri des déchets ;
  • la récupération et la revalorisation des déchets high-tech ;
  • la lutte contre l’obsolescence programmée ;
  • la fabrication de nos propres outils ;
  • la prédilection pour les logiciels libres.

http://coagul.org/drupal/association/presentation-fablab-labscisse

Pour plus de renseignement, prenez contact avec l'association COAGUL.

vendredi, novembre 4 2011

Groupe "Contreband", album "Le cauchemar de Kipling"

Album sous licence CC by-nc-sa
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/

vendredi, mai 20 2011

"Copier n'est pas voler" un documentaire de COAGUL

La production de biens culturels était basée sur le principe de rareté. A l’heure du numérique, avec la facilité de duplication, se dessine une autre façon d’appréhender la culture. Il est dommage de considérer le numérique comme un désastre culturel. La créativité n’a jamais été aussi riche et aussi facilement diffusable que maintenant.
Arc-boutées sur un modèle inadapté, les industries du divertissement tentent de stigmatiser les usages nouveaux. Autrefois réservés aux revendeurs indélicats, les mots “voleur”, “pirate”, “contrefacteur”, … servent maintenant à désigner leur propre public. Le financement de la culture s’appuie majoritairement sur le droit d’auteur et sur l’incongrue “propriété intellectuelle”. Il serait plus intéressant de chercher de nouveaux modèles de financement.
Ce documentaire, réalisé par l’association COAGUL, présente deux expériences de création libre, financées par les Internautes : l’expérience de Nina Paley, dessinatrice et animatrice, et celle de la fondation Blender. Il s’applique à démontrer, à travers le témoignage de Lawrence Lessig (professeur de droit), que les faits de partager, diffuser et modifier auront toujours plus de bénéfices que ceux de voter des lois, prononcer des peines de prison ou couper l’accès à Internet.

jeudi, décembre 9 2010

Ressources libres pour l’école primaire

Ce site contient des documents pédagogiques pour l’école primaire, principalement pour le cycle 2 et surtout pour le CE1 : exercices, aide-mémoires, évaluations...

Tout le contenu est gratuit et utilisable librement selon les termes de la licence Créative Commons BY SA.

http://libresdocs.ecole.free.fr/

mardi, juillet 20 2010

Le Bien Public ne comprend visiblement pas la licence CC

Le Bien Public utilise des photos du site Flickr pour enrichir ses articles, mais ils ne mentionne pas le nom de l'auteur.
Le licence Creative commons est pourtant explicite.
Merci à BohwaZ pour sa vigilance.
La bonne nouvelle c'est quand prenant des photos sur Flickr au moins elles ne sont pas pixélisées (private joke pour les côte d'oriens).

http://blogs.kd2.org/bohwaz/?2010/01/13/308-le-bien-public-se-moque-du-droit-dauteur
http://blogs.kd2.org/bohwaz/?2010/02/16/317-le-bien-public-persiste-et-signe-flickr-banque-dimage-libres-de-droit&cos=1

jeudi, juillet 15 2010

Blip.tv : une plate-forme d'hébergement de vidéo plutôt sympathique

Une plate-forme d'hébergement et de diffusion de vidéos :
http://blip.tv

Encore une ? ben oui mais celle-ci est très différente de Youtube et de Dailymotion. Déjà elle n'appartient pas à Google :-) et puis ...

  • Blip.tv reconnait et sait convertir le format libre Ogg Theora, on peut donc uploader directement dans ce format.
  • Au delà du streaming en flash, blip.tv propose explicitement le téléchargement, non seulement au format flash (.flv) mais aussi au format d’origine, donc pour ce qui nous concerne le Ogg. Ceci permet aux visiteurs qui ne possèdent pas le plugin flash de ne pas être pénalisés.
  • Blip.tv fait mention explicite de la licence des vidéos (lorsque l’on met en ligne une vidéo, il est en effet proposé un champ spécifique où figure par exemple toute la panoplie des Creative Commons).

Sur le site on peut également y lire :

Nous croyons que le fruit de votre dur travail doit vous appartenir. Quand vous mettez en ligne sur blip.tv vous nous donnez le droit de distribuer votre vidéo tant que vous ne choisissez pas de la supprimer de notre système. Vous n’avez à nous céder aucun droit d’exclusivité, et nous ne vendrons pas votre œuvre, ni ne ferons de la publicité pour celle-ci sans votre autorisation expresse.

[ ... ]

Nous sommes des adeptes convaincus des licences copyleft, telle que Creative Commons les propose. Nous incitons tout le monde à examiner les licences Creative Commons et à les adopter. Chaque vidéo publiée sous licence copyleft enrichit la création collective de façon significative.

Nous vivons à une époque que les historiens qualifieront de démocratisation de l’expression. Tandis qu’autrefois la production et la diffusion des médias étaient concentrées en quelques mains, maintenant elles sont partout : chacun peut proposer un spectacle, une ressource éducative, une expertise. Les contraintes traditionnelles imposées par les coûts de production élevés et la distribution restreinte n’existent plus : maintenant n’importe qui disposant d’une caméra et d’un ordinateur peut produire du contenu vidéo, la seule contrainte est celle qu’imposent les limites de la créativité humaine. Les utilisateurs de blip.tv ont démontré que de telles limites n’existaient pas.

Nous pensons que la libération des moyens de production est une des des choses les plus importantes qui soit arrivée dans l’histoire récente. Elle permet à tout le monde de créer la prochaine comédie géniale, de partager la réalité de la vie quotidienne par-delà les différences culturelles, d’échanger des points de vue politiques et des ressources éducatives. C’est une très bonne chose, et nous nous consacrons à élargir encore cette démocratisation d’une façon qui respecte toujours les droits à la propriété intellectuelle, sur une plateforme où chacun puisse se sentir à l’aise.

Nous sommes pour une nouvelle économie de l’abondance. Il n’est plus dans l’intérêt de quiconque de mettre des chaînes aux médias, de les attacher à un site Web particulier, ou d’être pieds et poings liés à des métadonnées. Nous ne construisons pas un jardin entouré de murailles, nous travaillons activement à faire tomber les murailles pour permettre la libération et le partage ouvert des médias et des contenus des médias sur le Web.

Extrait de Framablog

http://www.framablog.org/index.php/post/2009/02/22/videos-logiciels-libres-framatube

samedi, juin 26 2010

Un nouveau manuel scolaire de chez lelivrescolaire.fr utilise des photographies libres

Un nouvel éditeur scolaire lelivrescolaire.fr utilise Wikimédia Commons pour illustrer les pages de sont manuel d'histoire géographie. Cependant il n'a pas respecté la licence apposée aux images.

http://blog.wikimedia.fr/un-nouvel-editeur-scolaire-utilise-wikimedia-commons-sans-respecter-le-droit- dauteur-1672

mardi, mars 2 2010

"Internet & Création" de Philippe Aigrain

Ce livre a été publié le 28 octobre 2008 aux Editions InLibroVeritas sous une licence Creative Commons by-nc-nd
numéro ISBN : 978-2-35209-177-6.
L'auteur, Philippe Aigrain, développe des propositions concrètes pour construire une synergie entre les libertés sur internet, la rémunération des artistes et autres contributeurs et le financement de la création et des intermédiaires à valeur ajoutée.

http://paigrain.debatpublic.net/?page_id=171

lundi, février 22 2010

Naissance du blog

J'écris déjà quelques articles sur le site Internet de l'association COAGUL (LUG de Dijon) en rapport avec les logiciels libres.
Cependant il m'était impossible d'émettre des commentaires sur l'actualité du monde libre et de partager dans un format court quelques expériences ou connaissances.
Pour cela j'ai choisi de créer un blog avec Dotclear.
L'installation de ce magnifique CMS libre sera peut être l'objet d'une deuxième publication.

Licence choisie suite à une discussion avec l'équipe de Tuxfamily : la licence Creative Commun by-sa
Plus reconnue comme libre par les experts par rapport à la licence Creative Commun by-nc-sa qui elle empêche l'utilisation commerciale.
Je suis d'accord avec le fait que cette dernière est plus restrictive.
C'est mon côté "altermondialiste" qui parfois prend le pas sur le côté libriste.
J'essaye de ne pas tout mélanger, merci donc à la Tuxfamily de m'avoir remis le point sur le "i" de "libre".

L'ensemble du contenu du site est donc soumis à la licence Creative Commun by-sa sauf mention contraire.
Voilà, l'expérience commence ...