Dlareg Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

État des lieux de la pub à Dijon

Mise en bouche

Pour réduire l’humanité en esclavage, la publicité a choisi le profil bas, la souplesse, la persuasion.

Frédéric Beigbeder - Extrait de 99 francs

Tout est provisoire et tout s’achète. L’homme est un produit comme les autres, avec une date limite de vente.

Frédéric Beigbeder - Extrait de 99 francs

Si on n'a pas de Rolex à 50 ans, on a raté sa vie

2009 - Jacques Séguéla - publicitaire français

Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible (...)

2004 - Patrick Le Lay, PDG de TF1

La pub c'est quoi ?

Le mot publicité vient du latin publicus et signifie qui concerne tout le monde, qualité de ce qui est publié.

Sur Wikipédia on trouve la définition suivante : "La publicité est une forme de communication, dont le but est de fixer l'attention d’une cible visée (consommateur, utilisateur, usager, électeur, etc.) afin de l'inciter à adopter un comportement souhaité".

En droit "Constitue une publicité toute inscription, forme ou image, destinée à informer le public ou à attirer son attention." (Article 3 - Loi n° 79-1150 du 29 décembre 1979)

Le problème c'est que la publicité concerne tout le monde même si vous n'êtes pas intéressé, elle s'impose à vous et cherche à vous faire changer de comportement, en d'autres termes elle vous manipule.

Qu'apporte la pub ?

Et bien si on cherche un peu, la réponse est : pas grand chose.

La plupart du temps elle nous informe de ce que l'on sait déjà ou de quelques choses qu'on ne souhaite pas particulièrement savoir : existence d'un produit, prix, promotion.

Le message est bien souvent trompeur puisqu'il consiste à vanter les mérites sans jamais parler des défauts. Mais ce n'est pas le seul mensonge que la publicité véhicule. La publicité est simpliste et réductrice, elle caricature et dresse un portrait stupide, dévalorisant, dégradant de l'être humain.

Le but de la publicité est de nous faire changer notre comportement dans le but d'en tirer un profit, c'est tout simplement de la manipulation.

Certes la publicité crée des emplois, mais de part son abondance elle génère un stress quotidien du à une surcharge visuelle et un surcroît de messages omniprésents. Elle noie l'information importante et fait perdre les fondamentaux de la vie.

La publicité, si elle n'apporte rien mis à part des désagréments, a des répercutions écologiques de par le gaspillage en papier et en électricité qu'elle génère. Et si la publicité a l'avantage de faire gagner de l'argent aux entreprises et aux publicistes, l'argent dépensé dans ce secteur est répercuté sur le prix final des produits... C'est nous qu'on a payé !!!

Si ma grande tolérance ne faisait pas de moi un anti pub, le fait de trouver des pubs sur le papier qui enveloppe ma baguette de pain me met en colère tous les jours. Ajoutez à ça l'augmentation croissante de sites internet tapissés de publicités, même si le module complémentaire Adblock de Firefox (http://adblockplus.org/fr/) me permet de tenir le coup, pour quelqu'un qui a connu Internet à son arrivée en France, c'est rageant.

La pub à Dijon et dans les agglomérations dijonnaises

Un très bon reportage concernant la pollution visuelle à Dijon de l'émission Naturbis du 9 avril 2011 permet de faire le point sur la pub à Dijon et ses environs. Si la ville de Quetigny a une politique drastique en matière de publicité, ce n'est pas le cas des villes de Dijon et de Chenôve. Cette dernière est carrément un champ de poteaux publicitaires.


Reportage de Naturbis sur la pollution visuelle... par dijon-ecolo2

Un article complète cette vidéo sur le site Dijon Écolo : http://dijon-ecolo.blogspot.fr/2011/04/700000-euros-pollution-dijon-pub.html

Un collectif nommé "Dijon non à la pub" se mobilise contre la publicité et interpelle les citoyens et les élus de par leurs actions.

Cartographie libre des panneaux publicitaires : Un travail colossal ... mais on va quand même le faire

Cartographier les panneaux publicitaires permet de se doter d’outils pour analyser, mesurer, identifier et comprendre la géographie de ces panneaux.

Pour combattre ces panneaux que nous considérons trop nombreux, nous pensons qu’il est nécessaire d’avoir un recensement précis de ceux-ci. En effet, il est difficile voire impossible d’obtenir de la part des publicitaires une cartographie précise de leur implantation. Ceci leur profite à plusieurs égards : situation complexe qui par conséquent échappe au politique et au citoyen, difficulté d’identifier les panneaux illégaux, etc.

Pour cartographier, rien de mieux que d'utiliser OpenStreetMap (OSM) : c'est libre, c'est collaboratif et exempt de pub ^^. Pour avoir plus d'informations sur ce qu'est OpenStreetMap il faut se rendre sur le site de l'association OpenStreetMap France à l'adresse http://www.openstreetmap.fr/

Un site est dédié à la cartographie de la publicité dans OpenStreetMap : http://www.cartographiepublicitaire.org/

Cartographie libre des panneaux publicitaires à Dijon

Pour ma part j'avais commencé à cartographier les colonnes Morris avant même que le tag ne soit validé dans OSM. Pour les contributeurs OSM dijonnais qui voudraient s'y mettre, une page traduite recense les tags disponibles pour enrichir la base de données : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Key:advertising

Pour ceux qui voudraient joindre ou rejoindre les contributeurs dijonnais, il existe plusieurs outils dont la liste de discussion (mailing list) talk-fr, la pseudo messagerie d'OpenStreetMap.org, mais aussi le wiki http://wiki.openstreetmap.org/wiki/Dijon. Il est également possible de se rencontrer à l'association COAGUL (http://www.coagul.org). Des initiations à OSM, JOSM et à la cartographie en général sont régulièrement prévues.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.dlareg.org/trackback/463

Fil des commentaires de ce billet